Conseils pour la lecture de votre carte marine

À première vue, la lecture d’une carte marine peut être déroutante. On y trouve beaucoup d’information et il peut s’avérer difficile de déchiffrer ce que vous voyez et de le comprendre.

En fait, une carte marine est d’abord et avant tout une « carte routière » à l’intention du navigateur. L’utilisation appropriée d’une carte marine vous aidera à déterminer la meilleure route qui vous mènera à bon port à éviter les accidents. En vous rapportant régulièrement à une carte marine, vous serez en mesure d’identifier les obstacles qui ne sont pas nécessairement visibles à l’œil nu. Des roches, des barres de sable et d’autres obstacles peuvent vous arrêter et pourraient vous blesser ou endommager votre navire et nuire à l’environnement.

En plus de votre carte marine, il est essentiel d’avoir à votre bord un exemplaire de la Carte nº 1, Signes conventionnels, abréviations et termes (fig.1). Cette publication contient tous les signes conventionnels, abréviations et termes utilisés sur les cartes marines publiées par le Service hydrographique du Canada. Nos cartes marines contiennent des centaines de ces signes conventionnels et abréviations; ils sont tous basés sur des spécifications internationales qui permettent aux pays du monde entier d’utiliser nos cartes marines sans dérouter les utilisateurs.

Symbols abbreviations terms
Fig. 1

Le bloc titre de la carte marine est la première chose que vous devriez vérifier (fig. 2). On oublie souvent de le faire lorsqu’on consulte une carte marine.

Chart title block image
Fig. 2

Voici quelques-uns des éléments que vous devriez vérifier dans le bloc titre :

  • L’écusson (fig.3)  : L’écusson du SHC est indiqué au-dessus du bloc titre. Le SHC est l’organisme responsable de la production des cartes marines du Canada. En vérifiant l’écusson, vous vous assurerez du caractère officiel de votre carte marine.

    Canadian Hydrographic Service Crest
    Fig.3

  • Identification de la région : 
    CANADA / LAC ONTARIO désigne la zone géographique générale à laquelle la carte marine se réfère.
  • Titre principal : 
    TORONTO HARBOUR ET LES APPROCHES indique la zone géographique précise couverte par la carte marine.
  • Identification de l’échelle : « Échelle arithmétique » renvoie au rapport entre les dimensions de la carte marine et la Terre. Par exemple, 1:15 000 indique qu’une unité sur la carte marine équivaut à 15 000 unités sur la Terre. Voici les différentes sortes d’échelles de cartes marines et leurs usages :

    Carte de port : carte à grande échelle, 1:5 000 – 1:15 000; utilisée pour la navigation dans les ports ou dans des eaux complexes, dangereuses ou parsemées de hauts-fonds.
    Carte d’approches :
    1:15 001 – 1:50 000; utilisée pour les approches des côtes nécessitant un niveau élevé de détails.
    Carte côtière :
    1:50 001 – 1:150 000; utilisée pour montrer une couverture continue étendue tout en indiquant assez de détails terrestres pour permettre les observations nécessaires à un accostage aisé. Ces échelles sont utilisées pour les cartes de pêches.
    Carte générale :
    1:150 001 – 1:500 000; montre une couverture hauturière étendue tout en indiquant assez de détails terrestres pour permettre les observations nécessaires à un accostage aisé. Ces échelles sont utilisées pour les cartes de pêches.
    Carte marine routière :
    1:500 001 et moins; utilisée pour la navigation hauturière, au-delà des terres visibles.

  • Identification de la projection : MERCATOR. La projection cartographique est une méthode qui consiste à représenter une surface courbée (de la Terre) sur un plan horizontal (feuille de papier, carte marine). La projection de Mercator est celle qui est le plus souvent utilisée pour les cartes marines. Elle permet de pratiquement éliminer les déformations de la forme et des directions qui se produisent au cours du processus d’aplanissement. En navigation, il est essentiel de pouvoir reconnaître la forme des entités terrestres comme des caps ou des îles. Lorsque vous déterminez votre position, ces formes peuvent être comparées aux entités portées sur les cartes marines.
  • Note sur les profondeurs : La note sur les profondeurs précise quelles unités sont utilisées pour exprimer les profondeurs indiquées sur la carte marine. Les cartes marines peuvent indiquer les profondeurs en pieds et brasses (1 brasse = 6 pieds) ou en mètres et décimètres. Éventuellement, les profondeurs de toutes les cartes marines seront exprimées en mètres. Il est important de connaître les unités de profondeur utilisées sur votre carte marine. Vous ne voulez pas confondre 3 mètres de profondeur avec 3 pieds!
  • Note sur les altitudes : Elle précise le système de référence utilisé pour indiquer les altitudes, la hauteur des structures et la hauteur libre sous les ponts et câbles aériens. Vous pouvez utiliser cette note pour déterminer si la hauteur libre disponible est suffisante pour passer avec votre bateau sous des câbles aériens ou ponts.

Chart Elevations Note image
Fig. 4

  • Plan de référence horizontal (système de référence géodésique) : Il décrit le point de référence utilisé pour positionner les objets à la surface de la Terre (fig. 4). La description détaillée des plans de référence horizontaux est un sujet complexe. Pour en apprendre davantage, voir la Carte nº 1, Signes conventionnels, abréviations et termes (fig. 1).
  • Diagramme de classification des sources : Cette note identifie l’origine et l’âge des données indiquées sur la carte marine.
  • Note sur les signes conventionnels : Cette note est la dernière du bloc titre et porte la mention « Pour les signes conventionnels, abréviations et termes, voir la Carte nº 1 » (fig. 1).
  • Échelle graphique : Échelle représentée par une ligne ou une barre subdivisée en milles marins, pieds ou mètres. Cette échelle est utilisée pour mesurer les distances sur une carte marine.
  • Profondeurs : Les profondeurs sont indiquées en pieds et brasses 
    (1 brasse = 6 pieds) ou en mètres et décimètres. Les unités utilisées sur la carte marine sont indiquées dans le bloc titre (fig. 5).

Chart Depths image
Fig. 5

  • Courbes de niveau : Lignes reliant des points de même altitude. Il s’agit d’une représentation graphique montrant la forme et la pente des collines et montagnes dont l’identification sur la carte marine pourrait être utile. Une fois identifiées, elles peuvent vous aider à connaître votre position sur l’eau.
  • Cartouches : Les cartouches sont utilisés lorsqu’une partie précise d’une carte marine ne peut être représentée de manière assez détaillée pour permettre une utilisation sécuritaire. De petites entités pouvant être utiles, comme des chenaux, de petites îles, des ports de plaisance ou des clubs nautiques, ne peuvent toujours être représentées sur une carte marine à l’échelle 1:15 000.
  • Hydrogramme : Graphique utilisé sur les cartes marines pour indiquer les fluctuations des niveaux de l’eau sur une période d’une année, dans les zones à marée et sans marée. Ce graphique indique au navigateur la quantité d’eau au-dessus du zéro des cartes à laquelle il peut s’attendre au cours de n’importe quel mois de l’année. Il indique aussi les niveaux d’eau les plus hauts et les plus bas jamais enregistrés pour chaque mois.
  • Noms de lieux : Le nom des caps, des îles, des villes et d’autres lieux indiqués sur les cartes marines et représentant un intérêt pour le navigateur.